TURLANDE MONEGASQUE?

TURLANDE MONEGASQUE?
TURLANDE MONEGASQUE?

La paix revenue, l’on constate que le pays a encore une fois été ravagé par les pillages et les tueries des hommes de guerre des deux camps. Les épidémies de peste ont fait le reste…

Le faible nombre de baptêmes notés dans les registres paroissiaux jusqu’au milieu du XVIIème siècle est le principal indice de ce nouvel effondrement de la population . 

Mais une fois de plus, la vie reprend le dessus et la prospérité revient peu à peu, jusqu’aux dernières décennies du XVIIème siècle.

En 1625 l’église de Paulhenc est reconstruite et une cloche refondue.

En 1643, la châtellenie de Turlande qui a été séparée de la vicomté du Carladez depuis 1285,( faisant partie depuis de la vicomté de Murat), est à nouveau rattachée au comté du Carladez, ainsi que la châtellenie de Vigouroux, et toutes deux sont attribuées par Louis XIII au prince de Monaco .

Le prince de Monaco envoie un capitaine prendre possession de la forteresse de Turlande, mais ce dernier écrit que le château démantelé est inhabitable.

Depuis, les gens du pays ont trouvé là une carrière à bon compte et nous ne trouvons aujourd’hui que la trace du fossé et peut-être l’emplacement du souterrain qui descendait jusqu’au ruisseau vers le nord.

A partir de ce jour, on n’enregistre plus aucun conflit, la féodalité est domptée; les citadelles disparues, le pays est en paix, seulement troublé de temps en temps par les épidémies et les disettes, lors de mauvaises récoltes. 

La population continuera de croître jusqu’au milieu du XIX ème siècle, date à laquelle commence, avec l’installation du chemin de fer, la grande émigration définitive…

Jusqu’à la révolution, c’est Vic-sur-Cère qui est le pôle d’attraction des justiciables. C’est aussi de Vic que viennent les représentants du prince de Monaco. Avec Mur-de-Barrez, les relations économiques sont nombreuses, tant pour le commerce des vins que celui des céréales. Les relations humaines sont tournées vers le Carladez et les mariages sont fréquents entre jeunes gens de Paulhenc et du Carladez rouergat.

Etant donné qu’une partie de la paroisse de Paulhenc dépend du baron de Pierrefort, dont la justice dépend de l’Auvergne et de Riom, l’influence de Pierrefort n’est pas négligeable, d’autant plus que la proximité de cette bourgade attire les paysans à ses foires et marchés.

A suivre…

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *